Centre d'études stratégiques de l'Afrique  

Revue de presse du CESA: 2 novembre, 2012

Attaque de Benghazi : le consulat abritait-il une mission de la CIA ?
Le consulat de Benghazi, où quatre Américains dont l'ambassadeur ont trouvé la mort le 11 septembre lors d'une attaque, abritait principalement des membres de la CIA en mission secrète, affirme le Wall Street Journal. TF1

 

Libye : des combattants investissent l'Assemblée et protestent contre des ministres
Une centaine de combattants libyens, équipés d'artillerie, entouraient et occupaient les locaux de l'Assemblée nationale jeudi 1er novembre à Tripoli pour protester contre la composition du nouveau gouvernement. « Ce qui se passe et l'échelle à laquelle cela se passe est très grave », a déclaré Othman Ben Sassi, un responsable en lien avec l'Assemblée, qui ne siégeait pas jeudi. Le Monde

 

Intervention au Nord-Mali : A la recherche d'un angle de tir
Après mille et une tergiversations, tout le monde semble résolu à aller casser de l'islamiste au Nord-Mali. Peu à peu, les réticences de ceux qui traînaient le pas sont vaincues, et on imagine la tenacité, les pressions amicales et les marchandages déployés pour venir à bout de certains pays. L'Observateur Paalga

 

Alger demande la «repentance» de la France
La reconnaissance de la répression du 17 octobre 1961 ne suffira pas à garantir à François Hollande une visite apaisée à Alger. Depuis quelques jours, les officiels algériens multiplient les déclarations pour réclamer «une reconnaissance», voire une «repentance» de la France pour «l'ensemble des crimes coloniaux». Le Figaro

 

France - Algérie : Gérard Longuet assume son bras d'honneur à la repentance coloniale
Le mardi 30 octobre, Gérard Longuet était l'invité de l'émission 'Preuve par 3' sur la chaîne de télévision française Public Sénat. Au générique de fin du programme, l'ancien ministre de la Défense et des anciens combattants (UMP) fait un bras d'honneur devant les caméras. Un geste qui était adressé à Mohamed Cherif Abbas, le ministre algérien des Moudjahidine. Jeune Afrique

 

En Côte d'Ivoire, le rapport d`Amnesty International ne passe pas
Le rapport rendu public vendredi dernier par Amnesty International, qui fait état de 200 cas de détentions arbitraires et qui évoque des cas de torture dans le pays, a fortement irrité les autorités. Ces dernières ont fait part de leur surprise. Mais d'autres voix que celles d'Amnesty avaient tiré la sonnette d'alarme bien avant le mois d'août. RFI

 

Dans le couloir de la mort du Soudan du Sud
A la prison centrale de Juba, capitale du Soudan du Sud, plus de cent prisonniers attendent leur exécution. Parmi eux il y a quatre femmes. Beaucoup de ces détenus ont été condamnés à la pendaison sans avoir même vu un avocat. Les défenseurs des droits de l'Homme craignent que des innocents ne soient exécutés et appellent à la réforme du secteur judiciaire. AFP - Youtube

 

RDC : Kinshasa craint pour l'assassinat de Joseph Kabila
Le président de la République démocratique du Congo (RDC) est-il menacé de mort par ses propres gardes du corps ? C'est ce que révèle une information publiée par le quotidien local Congo Times, citant des sources proches de l'armée. Ces mêmes sources, citant deux hauts responsables de la Garde républicaine congolaise, affirment que la vie de Joseph Kabila est en danger, alors que le pays ne cesse de sombrer dans la violence et l'insécurité engendrées par les groupes rebelles dans la province du Nord-Kivu. La Tribune

La Tunisie prend des mesures contre les salafistes

Le Président tunisien Moncef Marzouki a décidé mercredi 31 octobre de prolonger l'état d'urgence de trois mois au lendemain d'attaques salafistes contre les forces de sécurité. Des dizaines d'islamistes armés ont attaqué deux postes de la Garde nationale à Manouba mardi, blessant plusieurs policiers. Un salafiste a été tué lors de ces affrontements. Selon le ministère de l'Intérieur, la sécurité a été renforcée dans la capitale à la suite de ces évènements. Magharebia

 

Tunisie : Le ministère de l'Intérieur dément l'existence de camps d'entraînements djihadistes sur le sol tunisien
L'existence de deux camps d'entraînement djihadistes (des combattants islamistes) en Tunisie a été démentie mardi par le ministère tunisien de l'Intérieur suite à une information publiée par un hebdomadaire français. Afriscoop

 

Maroc: appels dans l'opposition pour l'instauration d'un « Jour du disparu »
Des responsables de l'opposition au Maroc souhaitent l'instauration d'un « Jour du disparu » le 29 octobre, date de la disparition en 1965 de l'opposant Mehdi Ben Barka, afin de rendre hommage aux « victimes » des décennies 1960 à 1990, toutes « opinions politiques confondues ». TV5

Quand l'Angola fait main basse sur l'industrie portugaise

Aujourd'hui, le phénomène majeur, au Portugal, est le rachat massif de toutes les industries portugaises en déconfiture par l'Angola, qui bénéficie de la manne pétrolière et diamantaire; actuellement, on ne parle que du rachat par des Angolais de la majorité de la presse portugaise, dont les quotidiens sportifs, très nombreux dans ce pays fou de foot. Marianne

 

Addis Abeba s'attaque aux islamistes
La justice inculpe 29 musulmans de "tentatives d'actes terroristes". Jusqu'ici, Addis avait évité le face-à-face avec "son" islam radical. Le pouvoir d'Addis Abeba, affaibli par la perte, en août, de son homme fort, le Premier ministre Meles Zenawi, semble avoir choisi la confrontation directe avec les musulmans radicaux d'Ethiopie - un face-à-face qu'il avait évité jusqu'ici. La Libre

 

Macky Sall à l'épreuve du pouvoir
Le président sénégalais, Macky Sall, vient de remanier son gouvernement. Sept membres s'en vont et le nombre de ministres est passé de 25 à 30. Pour ainsi dire, le paysage gouvernemental du pays de la Téranga a changé de couleur. Ce remaniement qui survient à sept mois de son élection montre que Sall est à l'épreuve du pouvoir qui ressemble à un feu : loin de lui, on a froid, mais près de lui, on se brûle. Le Pays

 

Bénin: A la Une : l'affaire Talon, suite...
Une affaire continue de défrayer la chronique au Bénin : cette affaire d'empoisonnement dont aurait été victime le chef de l'Etat, Boni Yayi, et dont l'instigateur serait l'homme d'affaires Patrice Talon. Patrice Talon, en fuite, qui s'est exprimé hier matin sur notre antenne et qui a clamé son innocence. Alors, qui dit vrai ? Qui dit faux ? RFI

 

Find us on Facebook           Follow us on Twitter           View our photos on flickr
"For the Record Africa". Evénements, Déclarations et Articles du Gouvernement Américain.

 
 Remarque
Les articles d'actualités ci-dessous sont présentés ici à des fins d'information. Les points de vue qui y sont exprimés appartiennent aux auteurs ou aux individus cités, et ne sont pas ceux du Centre d'études stratégiques de l'Afrique, de la National Defense University, ou du Département de la Défense. Il se peut que certains liens ne soient disponibles que pour un temps limité.
 

Le Centre d'Etudes Stratégiques de l'Afrique est le principal département d'études stratégiques sur la sécurité, la recherche et la collaboration en Afrique. Le centre travaille avec les institutions et les états partenaires d'Afrique dans des programmes académiques rigoureux qui leur confèrent une excellente capacité stratégique et qui cultivent des relations de bonne collaboration à long terme.