December 2014
MiddleArticleRight2 

CWHN Suspends Activities Due to Lack of Funds

 

This will be the last issue of Brigit's NotesAs you may have heard, the Board of the CWHN made the tough decision last month that we will be winding down operations. The message from the Board (on the right) provides more detail.

 

It's been a sad time for all of us, a sadness understandably tinged with anger and frustration. As some readers have said in their messages to us in the past few weeks, "But we need a national women's health network now more than ever!" We agree. 

 

We feel we've played an important role for women in Canada over the past 21 years. We provided critical input around a host of women's health issues at the national level. We were instrumental -- in collaboration with others -- in getting emergency contraception moved from behind the counter to in front. We asked important questions about safety and effectiveness when the HPV vaccine was introduced with significant federal dollars behind it. We convened a national working group of experts in women's mental health to jointly offer critical feedback and a missing gendered perspective to the Mental Health Commission of Canada report. We were there to provide input when the federal government was poised to approve silicone gel breast implants, ensuring that the voices of women who had suffered harm from these devices were heard. Our more recent initiative on girls, women and alcohol had been raising awareness about women's differing biological responses to alcohol and the ways in which young women and girls are targeted in alcohol advertising.

 

We undertook these and many other key initiatives for women's health in Canada while also providing up-to-date, commercial-free information and views through our publications, our website, conferences and webinars.

 

The need has not gone away. But our complete loss of federal government funding in 2013 was the beginning of a tough slog for us, trying to find adequate funds to replace it, to keep our office in Winnipeg open and pay our staff. We couldn't do it. We feel this is a loss for the women of Canada, just as the de-funding of the Centres of Excellence for Women's Health and a host of national NGOs across the country has been a loss, and the cutting of scientists in key federal departments has been a loss. We believe that in a democracy, tax dollars should go towards sustaining these important voices, and yet...

 

A skeletal structure of the CWHN will be kept in place in the hope that the winds will change and our national decision-makers will recognize the group's importance and the need to re-fund it. In the meantime, our website, with its collection of thousands of women's health resources, will remain in place for on-going access.

 

Let's hope the CWHN may be able to rise again.

Anne Rochon Ford signature

Executive Director 

UpcomingEvents
The CWHN's online resources will remain accessible @
 

 

EDBlog
Dear Friends & Supporters,  

 

We are writing to let you know that the Canadian Women's Health Network (CWHN) Board has decided to suspend the activities of CWHN. This decision, effective Nov. 14, 2014, was not taken lightly. Despite our best efforts, some notable successes, and the loyal support of donors and partners like you, we have not been able to fully replace the federal funding that was withdrawn in 2013. We are no longer able to sustain our daily operations to bring you the latest in women's health research. Our office is closed and we are laying off our remaining staff members.

 

CWHN has been providing independent, bilingual information about health to Canadian women for over 21 years and it is a unique and trusted national resource. Our very useful website and on-line resources will continue to be accessible. However, these will not be updated. The CWHN Board will continue to function in a limited way as long as we are able, in hope of changes in the funding climate for women's health organizations in Canada sometime in the near future.

 

We continue to be concerned about the lack of funding for organizations committed to improving women's health in Canada. The CWHN was not alone in losing its funding: the end of Health Canada's Women's Health Contribution Program (WHCP) meant that all Centres of Excellence for Women's Health and other partner organizations lost their funding in 2013. Some of these centres have already made the difficult decision to close their doors. These closures mark the silencing of important voices and reduced attention to vital issues on the national scene.

 

While deeply saddened by having to make this difficult decision, we are immensely proud of what the CWHN has accomplished over the years. We want to thank our committed staff, particularly our Executive Director, Anne Rochon Ford; all of our past and present members; past and current members of the Board of Directors; all of our supportive donors; and the many partners who have collaborated with us over the last two decades.

 

We thank you for your support over the past difficult year. It has been deeply appreciated.

 

Sincerely,

 

Janet Currie and Lee Pearson, Co-Chairs

CWHN Board of Directors

Contact Us
Canadian Women's Health Network / Le Réseau canadien pour la santé des femmes
203-419 Graham Avenue
Winnipeg, Manitoba R3C0M3
 
CWHN logo vertical


Like us on Facebook
 
Follow us on Twitter  

Décembre 2014

FeaturedArticleLeft_FR 

Le RCSF annonce la suspension de ses activités    

 

Voici le dernier numéro du Bloc-notes de Brigit. Comme vous le savez sans doute, le conseil d'administration du RCSF a pris la décision difficile le mois dernier de mettre fin à nos activités. Le message ci-dessous du conseil explique cette décision.

 

L'heure est à la tristesse pour nous toutes, une tristesse teintée de colère et de frustration. Comme certaines lectrices nous l'ont dit dans leurs messages au cours des dernières semaines, « Mais il nous faut un réseau national de santé des femmes maintenant plus que jamais! » Nous sommes tout à fait d'accord.

 

Nous estimons que nous avons joué un rôle important pour les femmes du Canada au cours des 21 dernières années. Nous avons fourni des informations critiques autour d'une foule d'enjeux entourant la santé des femmes au niveau pancanadien. Nous avons beaucoup aidé - en concertation avec d'autres - à faire en sorte que la contraception d'urgence soit en vente libre. Nous avons soulevé des questions importantes au sujet de la sécurité et de l'efficacité lorsque le vaccin du VPH a été lancé avec l'appui financier considérable du gouvernement fédéral. Nous avons convoqué un groupe de travail pancanadien de spécialistes sur la santé mentale des femmes afin d'offrir conjointement des commentaires critiques tenant compte des rapports sociaux entre les sexes qui manquaient au rapport de la Commission de la santé mentale du Canada. Nous étions là pour fournir des commentaires lorsque le gouvernement fédéral s'apprêtait à autoriser les implants mammaires au gel de silicone, afin d'assurer que les femmes victimes de ces appareils puissent faire entendre leurs voix. Notre initiative la plus récente sur les filles, les femmes et l'alcool sensibilise les femmes sur la réaction biologique différente des femmes à l'alcool et aux façons dont les jeunes femmes et les filles sont ciblées par la publicité pour les boissons alcoolisées.

 

Nous avons entrepris tout cela et beaucoup d'autres initiatives capitales sur la santé des femmes au Canada tout en diffusant des renseignements à jour et des perspectives sans publicité grâce à nos publications, notre site Web, nos conférences et nos webinaires.

 

Le besoin est toujours aussi pressant. Notre perte complète de financement fédéral en 2013 a été le début d'une période particulièrement difficile. Nous n'avons pas ménagé nos efforts depuis pour trouver un financement de rechange, pour conserver nos bureaux à Winnipeg et pour rémunérer notre personnel. Nous n'avons pas réussi à le faire. Nous estimons que c'est une perte pour les femmes du Canada, tout comme l'arrêt du financement des centres d'excellence sur la santé des femmes et d'une foule d'autres ONG pancanadiennes partout au pays est aussi une perte, et la suppression de scientifiques dans des ministères fédéraux clés est une autre perte. Nous croyons que dans une démocratie, les deniers publics doivent servir à soutenir ces voix importantes, et pourtant...

 

Le RCSF continuera avec les moyens de bord dans l'espoir que le vent changera et que les décideurs au niveau fédéral reconnaîtront l'importance de notre groupe et la nécessité de nous accorder un nouveau financement. D'ici là, notre site Web, avec sa collection de milliers de ressources sur la santé des femmes, demeure accessible.

 

Espérons que le RCSF pourra renaître et faire entendre sa voix de nouveau.

 

La directrice générale  

Anne Rochon Ford signature  


Notre site Web continuera à être accessible @
 

Chères amies et partisanes du RCSF,

 

Nous vous écrivons pour vous informer que le conseil d'administration du Réseau canadien pour la santé des femmes (RCSF) a décidé de suspendre les activités du RCSF. Cette décision, qui prend effet le 14 novembre 2014, n'a pas été prise à la légère. Malgré tous nos efforts, quelques réussites notables et le soutien indéfectible de donateurs et de partenaires comme vous, nous n'avons pas pu remplacer complètement le financement fédéral qui nous a été retiré en 2013. Nous ne sommes plus en mesure de soutenir nos activités quotidiennes pour vous offrir l'actualité en matière de recherche sur la santé des femmes. Notre bureau est fermé et nous mettons à pied les derniers membres de notre personnel.

 

Le RCSF est une source indépendante d'information bilingue sur la santé à l'intention des femmes du Canada depuis plus de 21 ans, une ressource pancanadienne unique qui inspire confiance. Notre site Web et nos ressources sur Internet dont l'utilité n'a plus à être démontrée continueront à être accessibles, mais leur contenu ne sera plus actualisé. Le conseil du RCSF continuera à fonctionner de façon limitée tant qu'il le pourra, dans l'espoir d'une évolution du climat de financement des organismes de santé des femmes au Canada dans un avenir rapproché.

 

Nous continuons à être préoccupées par l'absence de financement pour les organismes qui cherchent à améliorer la santé des femmes au Canada. Le RCSF n'est d'ailleurs pas le seul organisme à avoir perdu son financement. La suppression du Programme de contribution pour la santé des femmes (PCSF) de Santé Canada a entraîné l'arrêt du financement de tous les centres d'excellence pour la santé des femmes ainsi que des organismes partenaires en 2013. Certains de ces centres ont déjà dû prendre la décision difficile de fermer leurs portes. Ces disparitions ont réduit au silence des voix importantes et atténué l'intérêt accordé à des enjeux essentiels au Canada.

 

Bien que profondément attristées d'avoir à prendre cette décision difficile, nous sommes extrêmement fières de ce que le RCSF a pu accomplir au fil des années. Nous désirons remercier notre personnel dévoué, notamment notre directrice générale, Anne Rochon Ford; tous nos membres précédents et actuels; les membres précédents et actuels du conseil d'administration; tous les donateurs qui ont soutenu le RCSF; et les nombreux partenaires qui ont collaboré avec nous au cours des deux dernières décennies.

 

Nous désirons vous remercier pour votre appui au cours de cette dernière année difficile. Votre soutien a été grandement apprécié.

 

Recevez nos sincères salutations.

 

Les Coprésidentes du conseil d'administration,

Réseau canadien pour la santé des femmes

 

Janet Currie et Lee Pearson

Contactez-nous
Canadian Women's Health Network / Le Réseau canadien pour la santé des femmes
203-419 Graham Avenue
Winnipeg, Manitoba R3C0M3
 
CWHN logo vertical


Like us on Facebook 

Follow us on Twitter