FAIR Canada invite le premier ministre à agir :

Les Canadiens veulent du leadership dans la lutte contre la fraude 

Mars / Avril 2011

FAIR Canada a écrit au premier ministre du Canada et aux ministres fédéraux des Finances et de la Justice pour les inviter à agir pour combattre la fraude financière en mettent en œuvre les principales recommandations contenues dans son rapport intitulé Une décennie de scandales financiers. FAIR Canada a aussi écrit aux ministres provinciaux des Finances pour leur demander de s'attaquer avec leurs homologues fédéraux et provinciaux à ce problème qui continue de dévaster la vie de beaucoup trop de Canadiens.

Mars était le Mois de la prévention de la fraude. En prévision de l'attention qui serait portée à la fraude financière pendant cette période, FAIR Canada a publié son rapport le 18 février, invitant les pouvoirs publics et les organismes de réglementation à agir pour améliorer la prévention et la détection des cas de fraude financière ainsi que l'efficacité des poursuites. Le rapport recommande aussi d'étendre la couverture des fonds d'indemnisation pour les victimes de fraude liée aux placements.
Dans deux de nos recommandations principales, nous demandons au gouvernement fédéral d'exercer son leadership pour combattre efficacement la fraude financière :
  • FAIR Canada recommande que les Procureurs généraux fédéral et provinciaux, les autorités de réglementation et la police tiennent un sommet pour discuter de la manière dont le Canada pourrait mieux prévenir et détecter les fraudes liées aux placements et assurer les poursuites.
  • FAIR Canada recommande la création d'un organisme national relevant du Procureur général du Canada disposant de spécialistes pour cibler expressément la fraude financière.
Nos appels à l'action récoltent des appuis
Le rapport de FAIR Canada a été bien accueilli par des groupes de consommateurs et de victimes de tout le Canada. Le 15 mars, douze groupes de victimes de fraude ont publié conjointement un communiqué appuyant les recommandations formulées par FAIR Canada dans son rapport, dont notre appel à la création d'un nouvel organisme national spécialisé ayant pour seule mission de combattre la fraude financière. Dans une lettre adressée au ministre de la Justice et procureur général du Canada et au ministre de la Sécurité publique du Canada, les groupes de victimes se disent prêts à prendre l'initiative et à participer activement à l'organisation d'un sommet sur l'application de la loi en matière de fraude liée aux placements.
  
Le Conseil des consommateurs du Canada, le Common Front for Retirement Security et la Small Investor Protection Association appuient aussi les recommandations contenues dans notre rapport. En outre, dans une allocution récente devant le Canadian Club, la nouvelle présidente du Conseil des gouverneurs du CFA Institute, Margaret Franklin, a invité le gouvernement fédéral à mettre sur pied un organisme national spécialisé de lutte contre la fraude financière.
  

Soyez un investisseur averti - Signes révélateurs à surveiller avant d'investir

  1. Pas de preuve d'inscription 
  2. Pas de preuve d'adhésion à un organisme d'autoréglementation (OAR)
  3. Preuve d'imposition de sanctions par des organismes de réglementation ou des OAR
  4. On vous presse de prendre une décision rapidement.
  5. Pas de documents écrits
  6. On vous promet un taux de rendement élevé moyennant un faible risque et (ou) provenant d'un placement sur un marché d'outre-mer.
  7. On vous demande de garder le placement confidentiel. 
  8. On refuse de fournir des références. 
  9. On vous recommande d'emprunter pour investir - au moyen d'une première ou d'une deuxième hypothèque sur votre maison, par exemple.
  10. On vous demande de mentir sur le revenu que vous gagnez.

Pour savoir comment vous protéger, lisez l'article intégral intitulé « Be a Well-Informed Investor » (en anglais seulement) dans le numéro du printemps 2010 du magazine Virage publié par la FADOQ

 

Assurez-vous de penser à ces signes avertisseurs avant d'effectuer un placement. En définitive, si vous croyez qu'une occasion d'investissement est frauduleuse ou n'est pas dans votre meilleur intérêt, ne soyez pas gêné de dire non. Raccrochez le téléphone, supprimez le courriel ou quittez les lieux, tout simplement. 
 

 

L'OSBI publie une liste des plaintes fréquemment formulées relativement aux fraudes et aux escroqueries

 

L'Ombudsman des services bancaires et d'investissement (OSBI) a publié la liste des plaintes qu'il reçoit le plus souvent relativement aux fraudes et aux escroqueries. La liste est accompagnée de conseils pour repérer les fraudes ou les escroqueries, y compris les placements frauduleux, et pour éviter de devenir une victime.
 

Cliquez ici pour consulter la liste complète.

 

www.faircanada.ca
qui nous sommes | actualités | mémoires et rapports 
Join Our Mailing List